Compte rendu de l’Assemblée Générale du 14 décembre

La huitième Assemblée Générale des Graphistes de l’Ombre marque cette année une étape importante pour notre association du fait du recrutement à la mi octobre de son premier salarié, Yves Lévêque, sur un poste de chargé de développement durable.

Ce recrutement longuement mûri engage enfin notre réseau de free lances sur la voie de la création de la scop Coopcom annoncée dès notre précédente Assemblée Générale à l’issue du Micro Projet Innovant "Coopcom, concevoir et éco communiquer”.

Pour mémoire, l’interdit opposé depuis fin 2013 par Pôle Emploi à la création des deux postes salariés requis par ce projet (en dépit des approbations et soutiens financiers successifs de la CRESS PACA, du CR PACA, du FSE et du CG13) met évidemment en lumière l’errance des politiques françaises à l’emploi, et l’incroyable gaspillage d’énergie et d’argent public qui peut en résulter.

Plus pragmatiquement, il amenait aussi un questionnement de fond sur la viabilité d’orientations associatives mises malgré elles en suspend depuis près d’un an.

Il s’agissait donc dans ce contexte de faire un état des lieux précis de la situation actuelle et de construire le programme d’activité pertinent susceptible de relancer le projet Coopcom en 2015.

En complément du Procès Verbal joint qui acte les décisions prises à l’issue de l’Assemblée Générale, ce compte rendu résume les échanges qui ont eu lieu durant cette assemblée et ses travaux préparatoires.

Préambule

Mettre en œuvre les valeurs du réseau en communiquant de façon responsable lors de l’Assemblée Générale
Il a été choisi d’associer l’ensemble de nos parties prenantes à cette Assemblée Générale, à travers un appel à participation à soixante quatre interlocuteurs, membres sympathisants, actifs, partenaires actuels et récents, ainsi que quelques personnes qualifiées susceptibles d’adhérer à la cause associative.

Un investissement indispensable à nos yeux pour développer en transparence des projets collaboratifs éthiques et cohérents, tant au niveau local qu’européen.

Notre appel à participation incluait en ce sens des liens vers plusieurs documents partagés sur internet et ouverts aux contributions : Bilan Moral et d’Activité 2014, Projet d’Activité 2015, mise à jour de la Charte et du Règlement Intérieur des Graphistes de l’Ombre.

Il avait été précédé de séances de travail local et a donné lieu à des suivis individuels de vive voix, téléphoniques, par mail et par Skype.

Les parties prenantes contactées, à titre individuel ou en tant que représentantes de structures partenaires, étaient basées en divers lieux de France, mais aussi d’Allemagne, d’Espagne, de Grèce, d’Italie, de Moldavie et de Turquie, un trait révélateur du tournant international pris par les activités de l’association depuis trois ans, et un bel enjeu d’animation de réseau distant.

L’ensemble de ces démarches a permis de remanier et valider en amont de l’Assemblée Générale l’essentiel des documents transmis, de clarifier la nature du projet associatif pour permettre à chacun d’en percevoir les bénéfices et d’y participer en conscience, et de recueillir confirmations d’engagement, adhésions, procurations et témoignages de soutien.

A la finale, les cinq participants physiquement réunis à Mimet le 14 décembre 2014 pour l’Assemblée Générale étaient susceptibles de représenter trois à quatre membres excusés chacun, ce que nos statuts n’autorisent pas en l’état actuel et qui pourrait mériter leur modification au vu de l’évolution du réseau.

Tous ces préalables ont nourri de beaux échanges soutenus en dernier lieu durant l’Assemblée Générale par un échantillon succinct d’animations interculturelles présentant quelques techniques destinées à favoriser présentations mutuelles, recueil des attentes, créativité et évaluations constructives.

Rappel des finalités et des points d’ancrage de l’association

Du fait de la moindre ancienneté des participants présents, et du long chemin parcouru en 2013-2014, il est tout d’abord apparu nécessaire de rappeler les fondamentaux de l’association.

Créer du lien social équitable en Europe
A l’occasion du tour de table des participants qui ouvrait l’Assemblée Générale, le débat a ainsi tout naturellement réaffirmé la vocation première de toute association, qui est évidemment d’ “associer”, c’est à dire de créer du lien.

Ce principe, rappelé dans notre devise “Fair links in Europe”, invite les Graphistes de l’Ombre à construire du lien équitable en Europe.

Les projets portés par l’association peuvent en première approche susciter un intérêt du fait de l’originalité des thèmes techniques choisis, de l’exotisme des destinations de stages, des faibles montants de souscription permis par leur large cofinancement public.

Mais nos projets sont avant tout motivés par une envie partagée de rencontres humaines épanouissantes et formatrices, dans un cadre interculturel favorisant l’expérimentation de créations collectives sur les terrains qui sont les nôtres.

Redonner du sens dans la filière des métiers de la communication, en faisant reposer nos actions sur trois piliers thématiques essentiels
Il est proposé aux participants à nos projets associatifs, pour la plupart professionnels ou apprenants de diverses spécialités des métiers de la communication, du design et des arts visuels, d’expérimenter collectivement des démarches relevant d’abord d’une envie d’agir et de communiquer de façon responsable, c’est à dire soucieuse :

  • du devenir de la planète (pilier écologique)
  • de justice sociale (pilier solidaire)
  • de compréhension entre cultures (pilier interculturel)

Les participations à nos stages se prolongent idéalement par la décision de rejoindre durablement notre "Réseau Européen pour une Communication Responsable” ("European Responsable Communication Network") et d’en soutenir activement les développements.

Il faut souligner que les actions menées sont donc bien différentes de simples workshops à court terme poursuivant des objectifs d’acquisitions strictement techniques, ou relevant d’un seul des piliers thématiques de l’association.

Donner des opportunités d’expérimentations innovantes sur les terrains de la communication, du design et des arts visuels
Sans y être réduites, les actions organisées par l’association ont principalement lieu autour de pratiques et de terrains originaux liés aux arts visuels, graphiques, au design, mais plus généralement aux sciences de l’information et de la communication, de l’éducation ou du travail social.

Ce positionnement conduit à privilégier l’exploration de l’actualité de ces thèmes, et à croiser intimement les approches dans un esprit transdisciplinaire.

Privilégier des projets durablement utiles
La conception de nos projets associatifs privilégie des critères d’utilité sociale et de durabilité, accordant attention à leur empreinte environnementale (une interprétation de l’"ombre" qui accompagne notre nom), choisissant les thèmes et mettant les réalisations au service de besoins sociaux bien identifiés, qu’ils soient locaux ou distants.

Les partenariats locaux et internationaux aboutissent idéalement à des coproductions susceptibles d’être réutilisées, développées, exposées dans le cadre de projets ultérieurs, habituellement selon les dispositions de la licence Creative Commons.

Points forts du Bilan 2014

Célébrer l’existant
Dans le cadre de la présentation du bilan d’activité, Yves rappelle que les années 2013- 2014 clôturent une première série de projets européens qui ont permis de valider les hypothèses Coopcom, et d’explorer les trois piliers thématiques promus par l’association (missions Green Bridges, Enough for Everyone, for Ever, Euro Actors For Environment, Insel Der Chancen…).

Il présente les brochures réalisées par l’association pour rendre compte de ces actions, dans une optique de célébration et de diffusion de bonnes pratiques.

Nathalie témoigne de sa participation à certaines des actions, et de sa découverte progressive de l’intérêt des solutions pédagogiques mises en oeuvre par l’Agence Exécutive Education, Audiovisuel et Culture de l’Union Européenne et par l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse pour la construction interculturelle de la “maison Europe”.

Trouver le chemin des cœurs
Abordant le bilan moral, Yves acte de la désaffection de la base pré existante des membres et pointe une tendance à la reprise des adhésions courant 2014.

Il attribue les phénomènes de désaffection à l’évolution du projet associatif vers des enjeux plus généraux et militants, au retrait temporaire de l’association de la scène locale notamment en matière d’activités graphiques, au ralentissement des activités durant l’année écoulée.

La reprise des adhésions découle du caractère attractif des quelques déplacements européens effectués en 2014. Ces derniers ont aussi vu apparaître des difficultés de compréhension de la globalité d’un projet associatif perçu comme complexe, abstrait, et insuffisamment en prise avec les préoccupations immédiates de certains des intéressés.

Les débats portent sur les façons de bien communiquer sur les valeurs et méthodes mûries au sein de l’association ces dernières années, pour progressivement éveiller aux enjeux sociétaux qu’elles défendent.

Yves rappelle les conditions d’exercice d’une filière communication souvent marquée par des postures individualistes, matérialistes et ego centrées, et certains résultats de l’étude de marché réalisée dans le cadre du micro projet innovant Coopcom.

Plusieurs collaborations informelles y avaient été repérées, souvent cristallisées autour d’un lieu. Il y avait aussi été noté que les acteurs des métiers de la communication s’associaient volontiers à des initiatives d’ordre écologique, culturel ou social dans le cadre de démarches spontanées, ou dans leur sphère de vie privée, témoignant d’un réel intérêt pour ces thèmes.

S’inspirer d’initiatives similaires
Les participants à L’Assemblée Générale témoignent à tour de rôle d’exemples de démarches bénévoles afin d’en identifier des leviers d’action :

  • Notre trésorière Nathalie raconte son engagement au sein d’organisations de parents d’élèves, contribuant à tisser des liens apaisés entre familles et institutions éducatives
  • Lise, graphiste associée aux prochaines animations périscolaires mises en place par GOercn à Marseille, évoque ses actions citoyennes au sein d’un collectif initiant divers mouvement locaux d’opinion à travers les réseaux sociaux
  • Sophie, comptable susceptible d’aider à la gestion de l’association, décrit sa passion pour le cheval, qui était son ancien métier et la conduit à soutenir bénévolement l’activité de l’association équestre dont elle fait maintenant partie.

En dépit de leur faible envergure financière, toutes ces “nano” actions sont porteuses de riches valeurs humaines et contribuent à un mieux être social. Elles reposent à l’analyse sur l’évidence d’une cause, d’un besoin, d’un idéal, sur le charisme d’acteurs, l’existence d’un lieu d’exercice commun, réel ou virtuel.

Autant de principes à garder présents à l’esprit pour inspirer les nouvelles actions prévues localement par l’association en 2015.

Sécuriser la gouvernance
Les activités de l’association, et en particulier celles mobilisant des budgets et donnant lieu à des rémunérations et comptes rendus formels, doivent être assorties d’une gouvernance garantissant légalité, sécurité, règles démocratiques de partage de responsabilités et de prise de décisions.

Les modalités de cette gouvernance ont été actualisées et confirmées avec la mise à jour de la Charte et du Règlement Intérieur de GOercn, qui réaffirment un modèle économique et de gestion reposant sur :

  • un Conseil d’Administration seul décisionnaire légitime, comprenant un représentant de chaque collège de membres porteur de droits proportionnels à son implication et à ses responsabilités
  • le prélèvement sur les projets financés d’une contribution au fonctionnement de l’association
  • le recours prioritaire pour les missions à des membres actifs adhérant pleinement aux valeurs portées par l’association

Charte, Règlement Intérieur, deux documents de travail essentiels inscrits dans une démarche de progrès, ayant vocation à être en permanence améliorés, et précieux car ils posent clairement des règles communes “au temps T”.

Election du nouveau Conseil d’Administration

A l’issue de l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration de GOercn est recomposé comme suit :

  • suite à la démission d’Yves Lévêque, désormais salarié, la présidence de l’association est cette année encore tenue de façon intérimaire par Jean Marzuk, ingénieur retraité. L’association tisse toujours des contacts pour identifier un successeur investi plus proche de son secteur d’activité
  • après avoir suivi quelques actions 2013 et 2014 comme soutien bénévole et participante “apprenante”, Nathalie Coste, contrôleuse de gestion à la CMA CGM confirme et renforce son engagement au poste de trésorière
  • Les votes du collège des membres actifs désignent Andreas Minder comme représentant pour 2015. Journaliste, trilingue, homme de conviction fiable et désintéressé, Andreas contribuera utilement à animer le réseau associatif depuis la Suisse où il réside.
  • Vincent Grangé, intermittent technique du spectacle, membre fondateur de l’association Artstock (recyclage et valorisation des déchets artistiques) accepte d’occuper le poste d’observation de représentant des partenaires. L’association Arstock à bénéficié d’un micro projet innovant en même temps que GOercn. Elle a fait partie des associations interviewées lors de la mission européenne Green Bridges en 2012. Elle a également été partenaire des deux rencontres Euro Actors For Environment à Peyrolles en 2013 en fournissant des matériaux de réemploi nécessaires aux workshops.

Il n’a enfin malheureusement pas été possible de susciter la présence de membres sympathisants lors de l’Assemblée Générale, ni de vocation à siéger comme représentant de ce collège en Conseil d’Administration. Les démarches se poursuivent pour mobiliser ce collège essentiel au fonctionnement de l’association

Points forts du Projet 2015

Yves évoque brièvement les points forts du pari d’activité 2015 validé lors des travaux préparatoires. Précisant qu’il s’agit évidemment d’une hypothèse haute, et de lignes directrices ouvertes à de nouvelles sollicitations et opportunités.

Relancer le projet Coopcom
La scop Coopcom, qui emploiera à terme les deux salariés associatifs, est destinée à traiter la partie marchande des activités actuelles (missions graphiques, formation professionnelle, ingénierie de projets).

La relance du projet Coopcom passe par l’identification et le recrutement d’un deuxième salarié et le renouvellement des demandes de soutien au démarrage auprès du CG13 et du CR PACA.

Rééquilibrer activités locales et européennes
Les trois dernières années avaient été exclusivement consacrées à la prise en main de projets européens et au défrichage des modes opératoires requis pour une bonne mise en oeuvre pédagogique des piliers thématiques de l’association.

L’activité associative se restructura en 2015 autour de la poursuite du développement au niveau européen et d’un retour à des applications locales qui s’effectuera selon trois axes :

  • interventions pédagogiques (périscolaire, cucs, partenariats pédagogiques divers…)
  • évènements culturels ( journée de l’Europe, saisons d’arts numériques, manifestation convergences…)
  • développement de missions de communication responsable

Renouer avec les anciens adhérents, identifier de nouveaux adhérents en phase avec le projet associatif
Le plan de communication 2015 vise à retrouver une visibilité locale et à y susciter de nouvelles activités.

Un point important sera de valoriser les bénéfices du projet associatif auprès de ses différents publics, en le structurant et en organisant un accueil par étape permettant de renouer avec une plus large base d’adhérents.

L’Assemblée Générale se clôture très symboliquement avec une ballade crépusculaire puis autour d’un feu de camp.

Formons des vœux de fin d’année pour que les projets évoqués durant cette intense après midi éveillent les consciences et soient porteurs d’une belle chaleur participative.

Rendez vous sur l’agenda du site GO et sur notre liste de diffusion pour suivre la réalisation de ces espoirs...

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Plan du site | Accessibilité |  RSS 2.0
English deutsch Italiano Russe